Pour réussir cette noble et ambitieuse mission, l’ASA-BENIN s’est dotée de quatre (04) organes statutaires à savoir :

  1. L’Assemblée Générale

Elle est constituée par l’ensemble des compagnies membres. Chaque compagnie est représentée par son Directeur Général. 

L’Assemblée Générale est compétente pour les questions relatives au fonctionnement de l’Association.

  • Le Bureau Exécutif

Le Bureau Exécutif est composé de trois (03) membres dont :

  • Un Président
  • Un Vice-Président
  • Un Trésorier Général

Organe de direction de l’Association, le Bureau Exécutif a les pouvoirs les plus étendus pour l’administration et la gestion de toutes les affaires de l’Association ainsi que pour la poursuite de l’exécution des décisions des Assemblées Générales.

  • Le Secrétariat Général

Il est dirigé par un Secrétaire Général, Monsieur Armand YEHOUENOU, nommé par le Bureau Exécutif avec pour mission :

  • d’appliquer les décisions du Bureau Exécutif et de l’Assemblée Générale ;
  • de tenir la correspondance, rédige les procès-verbaux et les diffuse ;
  • de diriger les services administratifs de l’Association ;
  • de proposer au Bureau Exécutif les programmes d’actions à prendre, les projets de budget, les rapports d’exécution, de diriger l’exécution des études techniques décidées par le Bureau.
  • Les Commissions Techniques

Elles sont au nombre de sept (07) et sont présidés par les Directeurs Généraux des Compagnies membres. Elles assistent le Bureau Exécutif dans sa tâche pour les problèmes techniques et particuliers.

  • Il s’agit de la Commission : 
    • Affaires Sociales et Relations Publiques
    • Assurance Vie
    • Juridique et Fiscale
    • Assurances de dommages, de Responsabilités et Analyse de risques
    • Assurance Santé
    • Nationale d’Arbitrage 
    • Ethique et Déontologie

On peut relever à l’actif de l’ASA-Bénin, ses nombreuses décisions arbitrales incluant plusieurs Compagnies, l’organisation en Pool de l’assurance RC des véhicules en transit, le suivi et le règlement des dossiers d’accidents impliquant les véhicules de l’espace CEDEAO.

Les médecins, les avocats, les experts en évaluation, les enquêteurs… qui du reste, apportent une aide très précieuse pour la satisfaction aussi bien des compagnies d’assurances elles-mêmes, de ses actionnaires que des assurés et bénéficiaires de contrats d’assurance et de capitalisation.

  1. Les intermédiaires d’assurances

Ils sont de trois ordres : les agents généraux qui sont des mandataires de la compagnie, les courtiers qui eux défendent en premier les intérêts des assurés et les commerciaux libres :

  • L’agent général est une personne physique ou morale dont le rôle consiste à présenter, sur un territoire géographique bien délimité, des opérations pour le compte d’une société d’assurances en vertu d’un mandat qui le lie à cette dernière. Ce mandat réserve l’exclusivité de sa production à la compagnie qui l’a mandaté.

En ce qui concerne les courtiers, ils jouent un rôle de conseiller auprès de leurs mandants. Ce sont des indépendants qui collaborent avec toutes les compagnies. Ils ont aussi pour mission de rechercher les sociétés qui proposent les conditions de prix et de garantie les mieux adaptées aux besoins de leurs clients. Bref, il s’agit d’entreprises prestataires de service, spécialisées dans le conseil en assurance.

Enfin, sur le marché on assiste à l’émergence d’un nouveau type
d’intermédiaires : les
commerciaux libres, personnes isolées pouvant
apporter des affaires sur lesquelles elles bénéficient de commissions
ponctuellement (il suffit qu’elles se fassent enregistrer au niveau de la
compagnie qui bénéficie ainsi de leur service).

Le secteur des assurances étant assez sensible, car reposant essentiellement sur une promesse de la Compagnie, il a besoin d’être suivi et bien organisé.

  • La régulation du marché

Le contrôle du respect de la règlementation est assuré par la Direction Nationale des Assurances qui constitue le bras armé de la Commission Régionale du Contrôle des Assurances (CRCA).

Elle reçoit son autorité du Ministère de l’Économie et des Finances.